Aller au contenu principal

L’engagement social de l’alpiniste et conférencier, Gabriel Filippi, est bien connu, entre autres pour celui de son appui indéfectible pour la cause du don d’organes. Selon monsieur Filippi, « bien des "montagnes" sont aussi hautes que l’Everest dont l’attente interminable pour une greffe d’organe ».

Grimper pour la cause

L’intérêt de monsieur Filippi pour la cause du don d’organes remonte à plusieurs années. En effet, en 2003, il devient le chef d’expédition de la Cordée du cœur. Avec une équipe multidisciplinaire, il réalisera une grande première mondiale : amener Sylvain Bédard, un greffé du cœur, sur le mont Blanc, le plus haut sommet des Alpes occidentales situé sur la frontière de la France et de l’Italie (4 810 mètres).

Cette expédition sera suivie par plus de 10 millions de Canadiens et aura permis de promouvoir le don d’organes en plus de donner espoir à des milliers de personnes en attente d’une greffe non seulement au Québec, mais aussi à travers le Canada.
En 2015, il accepte de devenir le grimpeur ambassadeur du Défi Chaîne de vie pour la région de Montréal.

En mai dernier, avec toute la volonté et la sagesse d’un grand grimpeur, il accède au sommet de l’Everest pour la troisième fois avec le drapeau Chaîne de vie. Puis, en moins de 24 heures, il enchaîne en gravissant le 4e plus haut sommet du monde, le Lhotse (8516 mètres). Un exploit remarquable et une première canadienne !

Un mois plus tard, en juin 2019, il atteint le plus haut sommet de l’Amérique du nord : le Denali en Alaska (6 190 mètres) avec, encore une fois, le drapeau Chaîne de vie. Pour ce grimpeur émérite, chaque montagne représente une belle occasion d’appuyer une cause qui lui tient très à cœur !

En savoir plus sur Gabriel Filippi

La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.

Albert einstein

Vous pourriez également être intéressé par

Une histoire unique
Read Une histoire unique

Une histoire unique

Pas tout à fait comme les autres, l'histoire derrière Chaîne de vie est ponctuée de...