Aller au contenu principal

« En apportant le drapeau au sommet d’une montagne, je pose un geste de solidarité envers toutes les personnes en attente d’une greffe et je grimpe au nom d’un bien inestimable : la santé! »

J’ai eu la chance de faire la connaissance de Lucie Dumont, présidente fondatrice de Chaîne de vie, durant mon quatrième à l’École secondaire de Rivière-du-Loup. À ce moment-là, je ne me doutais pas que je venais de faire une rencontre qui allait avoir une grande influence sur ma vie. Les autres élèves et moi avons eu la chance de suivre le programme d’éducation au don d’organes. Suite à cette formation, j’ai discuté de mes volontés avec ma famille et lorsque j’ai eu 16 ans, j’ai signé l’endos de ma carte d’assurance maladie pour le don d’organes. 

En faisant le programme Chaîne de vie, ma curiosité avait été piquée par le lien entre la montagne, la santé et le don d’organes, mais ce n’est que quelques années plus tard, que j’ai gouté à la sensation d’être au sommet d’une montagne. J’étais au sommet du mont Haléakala sur l’île de Maui dans l’archipel d’Hawaï. C’est fou l’énergie qui traverse notre corps lorsqu’un sommet est atteint. Ça m’a permis de prendre conscience que j’étais chanceux de pouvoir entreprendre des expéditions comme celle-là, et ce, puisque j’étais en santé. 

Quelques jours après mon retour au Québec, j’ai croisé Lucie par pur hasard et je lui ai raconté cette aventure. Elle m’a alors parlé des développements autour de Chaîne de vie et c’est à ce moment que j’ai décidé de devenir un fier ambassadeur de cette cause. Quelques semaines après cette rencontre, j’apportais le drapeau au sommet du mont Washington et un an plus tard au sommet de la montagne Pelée en Martinique. Dans le futur, plusieurs autres sommets s’ajouteront à cette liste et je ferai du drapeau de Chaîne de vie mon fier compagnon de voyage. Dans l’objectif de faire rayonner la santé et le don d’organes partout où j’irai!

Au moment d’écrire ces lignes, je suis en voie de compléter une maitrise en développement organisationnel à HEC Montréal. Je me spécialise sur la santé au travail et les indicateurs de qualité de vie au travail. La santé est donc dans mon quotidien et grâce à Chaine de vie, elle l’est encore davantage! Je côtoie régulièrement des gens ayant reçu une greffe et je n’ai jamais vu des personnes autant mordre dans la vie et chérir leur santé. Ils sont devenus pour moi une grande source d’inspiration qui m’amène à apprécier davantage la vie. En apportant le drapeau au sommet d’une montagne je pose un geste de solidarité  envers toutes les personnes en attente d’une greffe et je grimpe au nom d’un bien inestimable : la santé !  

Frédéric Boucher, M.Sc

Existe-t-il pour l'homme un bien plus précieux que la santé?

Socrate

Vous pourriez également être intéressé par

Mot de la présidente
Read Mot de la présidente

Mot de la présidente

En cette année bien particulière sous le signe de la COVID-19, le Défi Chaîne de vie sera...